Logement en zone à risques : quelle assurance choisir ?

comparateur assurance habitation zone à risques

Chaque logement peut être assorti d’une assurance habitation multirisque. Cependant, pour les habitants des zones à risque, il convient de souscrire une assurance particulière. Comment reconnaître une zone à risques et quelle assurance choisir ? Décryptage.

Une zone à risques, c’est quoi ?

Une zone à risque est un endroit qui est souvent victime de catastrophe naturel, comme les tremblements de terre, les inondations, les avalanches, et de vandalisme. Pour mieux les cerner, on a catégorisé les zones à risques en quatre groupes.

En premier, il y a la zone blanche, l’endroit dit tranquille et calme malgré des imprévus ne pouvant être écartés.

Ensuite, nous avons la zone bleue où les risques existent bel et bien, mais des mesures préventives ont été prises pour les contrer et pour y faire face. La construction ou le déménagement dans une telle zone doit être validée par la commune qui doit en informer le propriétaire.

Quant à la zone rouge, il s’agit d’un endroit inhabitable compte tenu des risques encourus. Il peut y avoir des cas où la construction a déjà été établie avant la déclaration de l’endroit en tant que zone rouge. Dans tous les cas, il n’est pas conseillé d’y vivre.

Enfin, la zone du cambriolage qui, comme son nom l’indique, est le quartier où le taux de criminalité est fortement élevé.

Quelle assurance choisir ?

Le plus prudent est par exemple de souscrire une garantie contre les catastrophes naturelles. Cela vous permettra d’obtenir une indemnisation en cas de caprice de la nature. Cependant, vous devez savoir que les assurances détestent les risques et peuvent refuser d’assurer votre logement. Dans ce cas, vous pouvez vous adresser au Bureau Central de Tarification qui obligera l’assureur que vous avez choisi à indemniser vos biens. Pour vous aider, vous pouvez vous référer à un comparateur assurance habitation zone à risques.

Lancer une enchère Assurance Habitation