Bientôt tous obligés d’adhérer à une mutuelle ?

La couverture maladie est l’un des avantages sociaux des salariés d’une entreprise. Toutefois, à l’heure actuelle, entre 3 à 4 millions d’employés n’ont pas droit à la mutuelle d’entreprise.  Mais un projet de loi dénommé « Accord National Interprofessionnel », négocié avec les partenaires sociaux, est en cours depuis le 11 Janvier 2013. 

Le projet de loi de l’ANI  (Accord National Interprofessionnel)

Le projet de loi vise à généraliser le contrat de remboursement mutuelle pour tous les salariés du secteur privé, permettant ainsi à 4 millions de salariés et leurs familles d’avoir droit à une mutuelle et ce, à un tarif économique : la cotisation sera répartie moitié-moitié entre l’employeur et l’employé. Du côté des assureurs, ce sont donc des milliers de nouveaux assurés en vue. Toutefois, le projet de loi de l’ANI restreint le choix d’assureur à la désignation du partenaire de la convention collective. 

Selon une enquête conjointe menée par Swisslife et April, 62% des dirigeants de TPE envisagent d’opter pour la garantie minimum définie par la branche (Argus de l’Assurance), ce qui pourrait contraindre les salariés à choisir un contrat individuel de sur-complémentaire santé.

Mutuelle Étudiants, TNS (Travailleurs Non Salariés), Séniors : Faites jouer la concurrence 

Pour les travailleurs indépendants, les étudiants et les retraités qui ne sont pas concernés par le projet de loi, une comparaison des offres en complémentaire santé adéquates est conseillée. Les assureurs privilégient dorénavant clairement votre cible, donc n’hésitez pas à faire jouer la concurrence.

ASAF vient ainsi de proposer depuis le 1er avril une remise de 10% sur ses contrats d’assurance santé pour les assurés de plus de 58 ans et les TNS !

En effet, le choix en matière de complémentaires santé est vaste pour ces restes de la population. Certaines formules présentent des garanties intéressantes, d’autres des tarifs alléchants. Mais comme on n’a droit qu’à un seul contrat, une analyse du profil santé et des possibilités financières doit être faite avant toute souscription de contrat. 

Connaissez-vous les sur-complémentaires santé ?

Si les employés du privé ont droit à un tarif avantageux, avec une complémentaire santé obligatoire, ils n’ont pas cependant le choix quant au niveau de remboursement ; autrement dit des taux de remboursement uniques, quels que soit le profil santé. Pour ceux qui doivent suivre des traitements spécifiques, souhaitant une prise en charge maximale des frais médicaux, il est recommandé de se tourner vers la sur-complémentaire santé. C’est en quelque sorte un renfort de la complémentaire santé obligatoire.

Vous pouvez opter pour la mutuelle de votre choix y compris celle de vos parents. Faites un tour du marché pour faire jouer pleinement la concurrence et découvrir ainsi les meilleures formules

Pour vérifier tous ces points, recourez aux services d’un site comparateur qui vous permettra d’analyser un large éventail de mutuelles santé.

Avec Assur O’ Enchères, En quelques clics, vous renseignez vos besoins de santé, vous choisissez un délai d’enchères de 3 à 5 jours et durant cette période, les assureurs viennent vous faire leur meilleure offre en direct sur le site. L’avantage est que seul celui vous ayant fait la meilleure offre peut vous contacter. A ce stade, libre à vous de signer ou non sa proposition.

Lancer une enchère Assurance Santé

 

A propos de Laurent Pascal

Professionnel de l'assurances depuis près de 20 ans, mon expertise me permet aujourd'hui d'appréhender les besoins d'assurances des consommateurs et ainsi de trouver les partenaires répondant aux besoins exprimés.